Central Extermination
Accueil Residentiel Commercial ntification d'insectes Promotions Carrières Contact Blog



Identification d'insectes


Nous offrons nos services de désinsectisation et de dératisation incluant une garantie de 100 %. Nous éliminons les insectes et animaux nuisibles dans les maisons et bureaux.Communiquez avec nous aujourd’hui même afin d’obtenir un devis gratuit.

>>Préparation pour le traitement des punaises - PDF DE TÉLÉCHARGEMENT

Voici la liste avec photos des insectes et animaux nuisibles les plus communs afin que vous puissiez les identifier facilement.

SOURIS COMMUNES | CAFARDS/BLATTES/COQUERELLES | PUNAISES | FOURMIS CHARPENTIÈRES | FOURMIS PHARAONS | PETITES FOURMIS NOIRES | PERCES- OREILLES | ARAIGNEES BRUNES SOLITAIRES | VEUVES NOIRES | MILLE-PATTES ( SCOLOPENDRES) | CHARANÇONS | LÉPISMES (nom commun : petits poissons d’argent) | CHARANÇONS DU BOIS | COLÉOPTÈRES / CLOPORTES | MITES DE LINGE | MITES INDIENNES DES ALIMENTS | FRELONS | GUÊPES JAUNES

SOURIS COMMUNES CAFARDS/BLATTES/COQUERELLES

La souris commune est de taille relativement petite, pesant approximativement 28 grammes à l’âge adulte. Les oreilles sont larges et la longueur de la queue représente toute la longueur de la tête et du corps. Son poil est de couleur gris foncé sur le dos et gris clair sur le ventre, mais on peut parfois observer quelques variations dans les couleurs. Les souris se différencient des jeunes rats par la taille de la tête et des pattes arrière qui sont plus petites chez la souris. La souris cherche surtout à s’introduire dans les maisons, plus que les rats. Les souris représentent une menace pour la santé, causent de graves dommages et présentent autant de risques sanitaires que les rats. En effet, elles grignotent de petites quantités de nourriture variée et ont l’habitude d’uriner sur beaucoup d’aliments. Les souris sont porteuses de parasites tels que les teignes, mites, ascaris et tiques. La fiente des souris a une dimension de 6 a 10 mm de long et ressemble à des grains de riz. L’observation de la présence de souris durant la journée est un signe que la maison est infestée. Un professionnel d’extermination pourra alors inspecter les lieux afin de détecter les points d’entrée possibles.

Haut de page

La plupart des cafards ont un corps de forme ovale, aplati, des pattes couvertes de piquants et de longues antennes ressemblant à des filaments. Les insectes jeunes sont plus petits, ont des ailes sous-développées et ressemblent en tout aux adultes. Les cafards adultes sont de couleur brun clair à brun foncé, sauf la carapace derrière la tête qui porte des stries de couleur foncées qui courent le long du corps. La taille des adultes est d’approximativement 1.27 à 1.58 cm et les cafards adultes sont ailés. Les ailes couvrent tout le corps des femelles et le corps des mâles sauf la pointe extrême de l’abdomen. Le mâle est brun clair avec un corps en forme de bateau, tandis que la femelle est légèrement plus foncée avec un postérieur rond plus large. Les jeunes cafards (nymphes) sont dépourvus d’ailes, ils sont de couleur presque noire avec une seule raie claire sur le corps. Les œufs sont légèrement teintés et mesurent 0.63 cm de longueur. Les femelles des cafards de l’espèce allemande, à la différence des autres espèces, portent les œufs saillants de l’abdomen en forme de gélules, jusqu'à ce qu’ils soient prêts à éclore. Les œufs sont alors déposés dans un endroit isolé et les nymphes sortent dans une période de 12 heures. La femelle produit en général entre 30 et 48 œufs. Les œufs éclosent dans une période de 30 jours et les nymphes grandissent entre une période de 1 mois ½ à 4 mois. Les femelles vivent environ de 6 à 8 mois et les mâles un peu moins. L’espèce allemande produit plus d’œufs et plusieurs générations (entre quatre et cinq) par an, à comparer aux autres espèces. Il suffit d’en avoir seulement quelques uns pour en arriver à une invasion. Le cafard se répand par le biais des échanges commerciaux et moyens de transport ainsi que par la migration en masse. C’est le fléau le plus commun des appartements en mauvais état, en Amérique du Nord. Durant la journée, ces cafards se cachent et se concentrent derrière les plinthes des planchers, des fissures, dans les éléments des cuisinières, placards à provisions, à l’intérieur ou sous les cuisinières à gaz, réfrigérateurs et lave-vaisselle. Si des groupes de cafards sont aperçus durant la journée, ceci dénote la présence d’une population importante. Les nymphes et les adultes sont très actifs et sont capables de courir rapidement. L’espèce allemande a besoin de beaucoup d’humidité et parcoure généralement une distance loin de son nid de 304,80 cm à 365,76 cm, pour chercher de la nourriture et de l’eau dans les cuisines, salles de bain, salles de lavage, etc., préférant les endroits sombres. Sans nourriture ou eau, les adultes ne peuvent survivre que durant deux semaines, mais peuvent survivre plus d’un mois sans aliments, en ayant de l’eau.

Haut de page
PUNAISES FOURMIS CHARPENTIÈRES

C’est un insecte dont les origines remontent à plusieurs siècles. Durant de nombreuses années, la présence des punaises a été relevée dans des communautés aux États-Unis et en Amérique du Nord. Durant les années 1950, les punaises sont devenues un grave problème. Après la découverte du DDT et son utilisation sur le continent, les invasions de punaises ont grandement diminué. Pourquoi ce fléau est-il réapparu? Il existe plusieurs théories à ce sujet. Tout d'abord les gens se déplacent beaucoup, il y a des voyageurs qui proviennent de pays infestés. Ces insectes se transportent d’un endroit à un autre dans les bagages et sur les vêtements. Avec la recrudescence de ce problème, les voyageurs descendant dans des hôtels et motels courent un risque plus grand d’entrer en contact avec ces insectes et peuvent les rapporter à la maison, ce qui représente un grave problème car les conséquences pour l’homme sont graves. Les punaises cherchent surtout à piquer l’hôte autour de la taille pendant son sommeil. Toutefois, les piqûres peuvent se présenter sur la peau exposée à l’air, comme par exemple, sur les bras ou les jambes. Après avoir mordu leur hôte, les punaises disparaissent dans les matériaux du matelas, diverses parties du lit, les plinthes, joints du plancher, cadres de tableaux ou toute autre fissure ou crevasse à leur disposition. Elles se nourrissent uniquement du sang sucé, durant le sommeil, de ses victimes. Lorsque la victime s’éveille, la seule chose qu’elle peut observer est la tache de sang sur ses draps. La piqûre de la punaise laisse une marque rouge qui ne guérit pas facilement et peut causer de graves problèmes chez des individus hypersensibles. Les punaises peuvent survivre une longue période sans se nourrir de sang. C’est pour cette raison que des matelas infestés de punaises représentent un risque même si le lit n’est pas utilisé durant une longue période de temps. Le problème d’invasion de punaises ne doit pas être pris à la légère et il est recommandé d’agir immédiatement.

Haut de page

La fourmis charpentières peuvent présenter une taille variable allant de 0.63 cm pour les ouvrières jusqu’à 1.90 cm pour la reine. Elles sont de couleur noire ou parfois rouge et noire. Les fourmis charpentières sont actives durant de nombreux mois à l’intérieur des maisons, surtout au printemps et en été. Lorsque l’activité est remarquée dans une maison durant la fin de l’hiver et le début du printemps, c’est un signe que la maison est envahie. Lorsque les fourmis charpentières sont aperçues au printemps et en été (mai-juin), le nid se trouve probablement à l’extérieur et les fourmis entrent dans la maison à la recherche de nourriture. Elles s’alimentent surtout de miellée de pucerons, d’autres insectes et de la sève des plantes, mais elles fourragent à l’intérieur des maisons à la recherche d’eau et de nourriture. Dans des conditions normales, les fourmis charpentières construisent leur fourmilière dans des arbres vivaces ou morts, à l’intérieur de souches ou troncs pourris, dans du bois pourrissant qui a été exposé à l’humidité. Cependant, elles s’installent également dans les maisons, les poteaux de téléphone et autres structures en bois. Souvent la fourmilière s’étend au bois adjacent en bonne condition. Les fourmilières peuvent s’établir sous les piliers en bois des porches, sous les toits, rebords de fenêtres et bois recouverts de terre. Les colonies de fourmis charpentières vivent très longtemps. Chaque colonie est fondée par une seule reine qui a été fertilisée. Elle installe un nid dans la crevasse du bois. Puis elle donne naissance à la première génération d’ouvrières, les nourrissant de secrétions salivaires. Elle ne quitte pas le nid et ne s’alimente pas durant toute cette période. Les fourmis charpentières ne causent pas de dommages immédiats aux structures des édifices, cependant elles arrivent à causer des dommages au fil des longues années car les fourmilières durent très longtemps. De récentes observations ont démontré qu’elles peuvent causer des dommages aux matériaux d’isolation thermique, comme la mousse isolante. Pour contrôler ces fourmis et enrayer l’invasion on doit découvrir la fourmilière. Ensuite, le bois infesté doit être enlevé et traité par des produits chimiques. Les dommages causés par l’humidité peuvent être réparés.

Haut de page
FOURMIS PHARAONS PETITES FOURMIS NOIRES

La fourmi pharaon est de très petite taille, de couleur jaune clair à brun rouge avec un abdomen un peu plus foncé. Les femelles des fourmis pharaons peuvent pondre plus de 400 œufs durant leur vie. La plupart pondent de 10 à 12 œufs par lot durant les premiers jours de production et plus tard, entre quatre et sept œufs par lot. À la différence des autres fourmis, celles-ci se reproduisent tout au long de l’année dans des conditions de température de 26,67˚C et 80% d’humidité relative, les oeufs éclosent en cinq à sept jours dans des édifices chauffés et les fourmis s’accouplent au sein de la fourmilière. Une seule reine peut produire des centaines d’ouvrières en quelques mois et la colonie peut compter plus de 300 000 membres. Les nids sont parfois si petits qu’ils peuvent tenir dans un dé à coudre. On peut les retrouver entre des feuilles de papier, entre des vêtements ou dans la salle de lavage; derrière les meubles, dans les placards à provisions, etc. Les fourmilières s’installent dans les murs creux, sous le plancher, derrière les solives soutenant le plancher, dans les poubelles, sous des pierres, dans le ciment, au creux des murs de pierre, dans le linge, dans les installations électriques, etc. Ces fourmis préfèrent des zones obscures, chaudes, près des tuyaux d’eau chaude et conduits de chauffage, dans les salles de bain, cuisines, comptoirs de cuisines, etc. Elles se déplacent en file et fourragent dans les conduits, les toilettes, les lavabos et autres lieux qui ne sont pas hygiéniques.

Haut de page

Les petites fourmis noires ont colonisé toute l’Amérique du Nord. Elles sont de couleur noire jais et ont une taille oscillant entre 0.15 cm et 2.54 cm. Elles établissent leur fourmilière sous les pierres, sur le gazon ou dans des endroits dépourvus de végétation. Leurs nids sont facilement repérables car ils forment de petits cratères de terre fine à l’entrée. Ces fournis s’établissent également dans du bois en décomposition, derrière des panneaux de bois ou des structures de maçonnerie. À l’intérieur des maisons, elles s’installent sous le bord des moquettes et dans les murs creux. Ces petites fourmis s’alimentent de produits variés. Elles mangent des pucerons qui leur fournissent une source de miellée, s’alimentent de viande ou de graisses et sont des prédateurs d’autres insectes. À l’intérieur, elles se nourrissent également de graisses et d’aliments sucrés.

Haut de page
PERCES-OREILLES ARAIGNÉES BRUNES SOLITAIRES

Le perce-oreille s’alimente d’autres insectes, de plantes, de fruits mûrs et d’ordures ménagères. Le perce-oreille est un insecte nocturne qui se cache durant le jour et fourrage la nuit en quête de nourriture et d’eau. Autour des maisons, il se cache dans le feuillage des plantes de jardin, dans des buissons, le long des clôtures, dans des tas de bois, au pied des arbres et derrière des planches de construction désajustées. Il a coutume de se cacher parmi les pétales de fleurs, les feuilles, plantes ou à l’intérieur des fruits, ce qui entraîne leur introduction non désirée dans les maisons. Le perce-oreille établit de grandes colonies, ce qui provoque une concurrence pour leurs aliments et abris. La colonie entre ensuite en déclin. C’est un fléau autour et à l’intérieur des maisons et des jardins. Le perce-oreille provoque une réaction de crainte à cause de son apparence répulsive, de son odeur désagréable et à cause de son habitude de se nourrir des déchets organiques provenant de la cuisine ou d’établir sa demeure dans les balais à franges humides. Il détruit les plantes et les fleurs et il est omnivore car il s’alimente d’animaux et de végétaux. Il peut quand même être considéré utile car il dévore beaucoup d’insectes.

Haut de page

Le corps de cette araignée mesure entre 0.63 à 1.27 cm de longueur. Sa couleur varie entre brun clair et brun foncé, avec un abdomen souvent plus foncé que le reste du corps. Ce qui la distingue des autres araignées inoffensives, c’est une marque sombre en forme de violon sur la partie supérieure de la section supportant les pattes. Le manche du violon est tourné vers la partie arrière de l’araignée. L’araignée brune solitaire a trois paires d’yeux (disposés en groupe de deux) au lieu de quatre paires comme la plupart des autres arachnides. L’araignée brune solitaire chasse ses proies la nuit. Durant la journée, elle se cache dans des coins sombres et des crevasses où elle tisse une toile mal dessinée et de forme irrégulière. Les œufs sont déposés dans des sacs de soie presque blancs de 1.27 cm de longueur, de forme plate en dessous et convexe au-dessus. C’est une araignée timide qui fuit à l’approche de quelqu’un mais peut piquer si elle se trouve menacée. Quelquefois les personnes sont mordues pendant leur sommeil si elles menacent d’écraser une araignée brune qui se serait aventurée dans le lit. Plus fréquemment, la victime est mordue en mettant ses chaussures ou en passant un vêtement que l’araignée brune solitaire a choisi comme refuge durant le jour. La piqûre ne cause pas de douleur à l’instant même, sauf que plusieurs heures après, la peau devient rouge, enflée et sensible. Plus tard, la zone autour de la piqûre se transforme en une plaie ulcéreuse. La guérison demande plus d’un mois et la victime peut conserver une cicatrice profonde.

Haut de page
VEUVES NOIRES MILLE-PATTES (SCOLOPENDRES)

La veuve noire mesure environ 3.81 cm de longueur et 0.63 cm de diamètre. Elle est d’une couleur noir brillant. La femelle est noire avec un point rouge en forme de sablier sur l’abdomen, tandis que le mâle porte des rayures claires sur l’abdomen. La veuve noire se rencontre souvent autour des piles de bois et s’introduit dans la maison lorsque le propriétaire transporte les bûches à l’intérieur pour alimenter le feu de la cheminée. Elle peut également se retrouver sur les solives de la toiture, dans des boîtes, dans des toilettes au dehors de la maison, des compteurs d’eau ou d’électricité et des endroits solitaires. Les sacs contenant les œufs sont de couleur brune, d’une texture proche du papier, de 1.27 cm de long et de forme ovale. La veuve noire n’est pas agressive mais elle mordra si quelqu’un la touche ou exerce une pression sur elle, par inadvertance. Il faut être prudent lorsqu’on travaille dans des lieux où la veuve noire s’est installée. Il est bon de mettre des gants et de faire attention où on travaille. La piqûre de la veuve noire est poignante et douloureuse et la victime doit consulter un médecin immédiatement pour recevoir les soins appropriés. Il est important de recourir à des professionnels dès qu’on dénote une invasion de ces araignées.

Haut de page

Le mille-pattes est un arthropode commun au corps long, plat et segmenté. Sa longueur est de 3.81 cm et il porte 15 paires de pattes très longues comme des fils. Le corps est brun virant parfois au gris jaune et l’insecte a trois rayures sur le dos. Bien que les mille-pattes se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur, on les trouve souvent sur les murs de la salle de bain ou de la chambre à coucher; les voir dans la baignoire ou le lavabo provoque quelques inquiétudes. Toutefois, ces lieux ne sont pas ceux qu’ils préfèrent. Ils vivent surtout dans les endroits humides sous les fondations de la maison, garde-robes, salles de bain, zones vierges sous la maison ou sous l’écorce du bois de chauffage empilé à l’extérieur de la maison.

Les mille-pattes se nourrissent de petits insectes, larves et araignées. Il est très utile mais la plupart des propriétaires de maisons ont une opinion différente et le considèrent comme un fléau. Techniquement, le mille-pattes peut piquer mais en général il ne fait pas de mal aux humains.

Haut de page

 

CHARANÇONS LÉPISMES (nom commun : petits poissons d’argent)

Ils se retrouvent sous le paillis ou les débris végétaux de toutes sortes ou bien sous des matériaux abandonnés sur le sol humide. Ils envahissent fréquemment les sous-sols humides, les espaces étroits et peuvent infester des plantes en pots. Une forte invasion à l’extérieur dénote la présence d’une population importante. Les charançons se nourrissent de matériaux végétaux en décomposition. Bien qu’ils ne représentent pas de risques pour la santé, ils peuvent se transformer en fléau.

Haut de page

Les lépismes, dépourvus d’ailes, sont de couleur argentée ou brune car leur corps est recouvert d’écailles très fines. Ils ont le corps mou. Les adultes atteignent une longueur de 1.90 cm. Ils sont plats au-dessus et en dessous, de forme ovale et allongée. La queue présente trois longues projections et deux longues antennes. Le lépisme brun préfère des températures supérieures à 32,22˚C et requiert des zones très humides. On les trouve près des conduits de chauffage, des cheminées, fours et autres sources de chaleur. Ils vivent entre deux et huit ans. Les lépismes argentés ont une pièce buccale broyeuse et suceuse. Ils mangent de tout mais ont une préférence pour les hydrates de carbone et les protéines, y compris la farine, la viande déshydratée, l’avoine, le papier et même la colle. Ils peuvent survivre sans nourriture durant de longues périodes allant parfois jusqu'à une année complète mais sont sensibles à l’humidité dont ils ont besoin pour survivre (entre 75 et 90%). Ils préfèrent également des endroits ayant une température très chaude. Ils courent vite et sont actifs la nuit. Ils préfèrent les sous-sols mais on peut les trouver dans les greniers également. Ils sont inoffensifs. Ils peuvent constituer un fléau dans les maisons car ils contaminent les aliments, abîment les papiers et tachent les vêtements. Leurs habitudes ressemblent beaucoup à celles des cafards. Ils peuvent endommager les reliures de livres, les rideaux et les papiers peints.

Haut de page
CHARANÇONS DU BOIS COLÉOPTERES / CLOPORTES

Les charançons sont des insectes très petits, de moins de 0.63 cm. Leur couleur varie du brun rouge au noir. Les larves sont blanches ou de couleur crème et sont munies d’une tête de couleur brun noir. Les larves creusent des tunnels dans le bois avant de devenir des nymphes. Lorsque ces insectes sont adultes, ils perforent le bois et sortent une fine poussière brune des tunnels qu’ils ont creusés. Les tunnels sont parfaitement circulaires comme des trous d’aiguille d’un diamètre allant 0.07 à 0.15 cm. Ils s’attaquent aux espèces de feuillus et y déposent leurs œufs. Le charançon se reproduit dans des bois tendres d’espèces de feuillus, dans des branches mortes ou des troncs d’arbre. On ne remarque pas souvent leur présence jusqu’au moment où on les découvre dans des bois sciés, des poutres, du bois poncé et des meubles.

Haut de page

Il existe de nombreuses espèces de cloportes. Les adultes de toutes les espèces existantes sont petits et ne mesurent pas plus de 0.31 cm. Le coléoptère noir des moquettes (l’espèce la plus commune) est d’un noir brillant. Les adultes des autres espèces communes sont colorés de plusieurs tons de blanc, brun, jaune et orange. Le coléoptère des moquettes est capable de causer de graves dommages aux tapis et moquettes. Ces insectes nuisibles peuvent se nourrir d’autres matériaux en plus des tapis et s’attaquent à des articles composés de fibres animales tels que la laine, la fourrure, la soie, les plumes, le feutre et le cuir. Une invasion de cloportes peut se faire sans être détectée et elle causera de graves dommages aux vêtements, linges de maison, moquettes et autres articles.

Haut de page
MITES DE LINGE MITES INDIENNE DES ALIMENTS

Les mites sont des insectes nuisibles bien connues qui attaquent les vêtements et tissus rangés dans les placards. Deux espèces de mites infestent couramment les vêtements de laine et autres fibres textiles. Elles sont connues sous le nom de mites fabricant de petits cocons sur les tissus et mites de la trame des tissus. Ces deux types de mites se ressemblent. Les mites adultes sont d’une couleur uniforme jaune or et mesurent 0.63 cm de longueur. Elles volettent avec lenteur et évitent la lumière. Les larves développées mesurent 1.27 cm de longueur, sont de couleur blanche avec une tête jaune noirâtre. Les larves tissent un tube de soie pour se nourrir ou un cocon dur dans les fibres des tissus desquelles elles se nourrissent. Les mites adultes pondent des œufs blancs et mous dans les tissus qu’elles détruisent. Les œufs éclosent pour donner une larve de couleur blanche crème. La phase larvaire est le seul moment où elles se nourrissent durant leur cycle de vie. Quatre générations de mites se développent dans les conditions optimales des logements. De façon générale, les mesures de contrôle et de prévention utilisées pour les cloportes sont efficaces contre les mites.

Haut de page

La mite indienne des aliments est souvent confondue avec la mite des tissus. Cette mite n’attaque pas les tissus, mais plutôt des aliments déshydratés. Les adultes ont un côté de l’abdomen plus foncé et deux rayures noires verticales le long du dos. Elles sont de même taille que les mites des tissus.

Haut de page
FRELONS

GUÊPES JAUNES

Le frelon à tête chauve ou le frelon à tête blanche se rencontre partout en Amérique du Nord. Long de 3 cm, il est noir avec des marques blanches sur la plupart des segments du corps et sur la tête. Le nid de couleur grise est généralement suspendu à une branche d’arbre. Les frelons construisent des nids avec un matériau ressemblant à du papier, composé de feuillage et de bois trituré. Le nid est recouvert d’une enveloppe de papier en forme de ballon de football. Les frelons sont agressifs lorsqu’on les dérange et leurs piqûres sont douloureuses.

Haut de page

La guêpe jaune se nourrit d’insectes, de fruits, d’ordures ménagères, de nectar et de la sève des arbres. Les ouvrières ont un corps court et massif, ne dépassant pas 0.63 cm de longueur avec des bandes jaunes et noires sur l’abdomen. La reine est plus grande, mesurant 1.90 cm. Les ouvrières se confondent facilement avec les abeilles, surtout lorsqu’elles entrent et sortent de leur nid. Cependant, les guêpes sont dépourvues de fibrilles brunes sur les pattes ce qui ne leur permet pas de transporter le pollen, comme le font les abeilles. Les guêpes sont munies d’un dard et peuvent piquer à plusieurs reprises alors que les abeilles ne peuvent piquer qu’une seule fois.

Haut de page
 
Facebook  Twitter

Membre:


Association Quebecoise de la Gestion Parasitaire
Pest Control Canada
National Pest Management Association
CFHA

Copyright 2005-2008 Central Extermination | Tél: 514 722-2425
website: artbox.ca